Patois valaisan

Ce samedi, c’est le FC Sion qui débarque à la Pontaise. Un club qui draine dans son sillage quelques supporters aux neurones guère plus nombreux que les étoiles qui ornent leur drapeau; outre les insultes et les provocations, j’ai le souvenir d’avoir vu des fans sédunois… uriner depuis le sommet des gradins de la Pontaise sur les Lausannois qui passaient en contrebas, à l’extérieur de l’enceinte. Inutile de préciser que dans un stade moderne, ce genre d’arrosage n’aurait pas lieu d’être.

Sur le terrain aussi, c’est pas toujours très classe. Il y a eu la baffe de l’attaquant Serey Die à un jeune ramasseur de balle lausannois au terme de la dernière défaite valaisanne à la Pontaise. Et plus loin dans le temps, le gardien Stefan Lehmann était encore plus prompt à nous faire des bras d’honneur qu’un Saviésan à descendre son verre d’abricotine.

Heureusement, il y a encore des joueurs valaisans bien éduqués et respectueux des traditions. Il y a quelques jours, aux Jeux olympiques, Michel Morganella, 23 ans, a fait honneur à son canton en publiant la prose suivante sur internet: « Je fonsde out les coreen allez sout vous lebru ».

Ca fait quand même rudement plaisir de voir qu’en Valais, le patois est encore couramment utilisé par la jeune génération.

Une réflexion au sujet de « Patois valaisan »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s